La confiance dans l’industrie pharmaceutique dopée par la COVID

Hausse de la confiance dans l’industrie pharmaceutique

La dernière étude IPSOS pour le LEEM, portant sur la réputation des entreprises du médicament, met en avant une forte progression de l’image des acteurs industriels de santé dans l’esprit des Français ; portée par la lutte contre la pandémie COVID.

Méthodologie de l’étude

Pour mener à bien cette étude, IPSOS a interrogé un panel de répondants issus du grand public, des professions de santé et des élus, en France, en septembre et octobre 2021.

  • Parmi les professionnels de santé, 193 médecins généralistes, 203 spécialistes hospitaliers et 203 pharmaciens ont été interrogés ;
  • 2.000 personnes représentatives du grand public ;
  • 211 élus locaux et nationaux ;
  • Enfin, 1017 collaborateurs du secteur pharmaceutique ont répondu à l’enquête.
Méthodologie de l'étude sur la confiance dans l'industrie pharmaceutique

Une confiance accordée à l’industrie pharmaceutique autant qu’à ses produits

Les principaux enseignements de l’étude montrent une nette amélioration des principaux indicateurs de perception des acteurs de l’industrie pharmaceutique :

  • un gain de confiance vis à vis du secteur
  • une confiance accrue dans les médicaments
  • une confiance au plus haut depuis de nombreuses années dans les vaccins

L’engagement dans la lutte contre la COVID salué par l’opinion publique

L’amélioration de cette confiance dans l’industrie pharmaceutique a été largement portée par les actions mises en oeuvre dans le cadre de la lutte contre la pandémie COVID.

La rapidité de mise au point d’un vaccin contre la maladie ainsi que les collaborations développées entre les différents laboratoires et avec les organismes de recherche sont citées comme des éléments positifs.

L’industrie pharmaceutique ressort grandie de cette année 2021 de lutte contre la COVID :

  • son utilité est reconnue par 90% par les français interviewés ;
  • la confiance, qui lui est accordée par le grand public, gagne 10 points en 2 ans, passant de 52% à 62% de confiance ;
  • L’image du secteur se renforce très fortement en gagnant 13 points vs. 2019 : de 28% des français ayant une image positive du secteur, ils sont désormais 41% à témoigner de cette image positive. Et même 28 points de mieux auprès des élus qui sont désormais 67% à affirmer cette image positive, alors qu’ils n’étaient que 39% il y a seulement 2 ans.
83% des français ont confiance dans l'industrie pharmaceutique

Les vaccins plebiscités

Au pays de Pasteur, c’est aussi la confiance dans les vaccins qui sort renforcée de cette pandémie en battant le record de 2013 de 2 points. En s’établissant désormais à 80% de confiance des français dans les vaccins !

D’ailleurs, interrogés sur leur position vis-à-vis de la vaccination, 49% se déclarent pro-vaccination alors que seuls 6% s’auto-proclament « anti-vax ».

93% des français ont confiance dans les vaccins produit par l'industrie pharmaceutique

On notera aussi que l’industrie pharmaceutique se voit confortée dans la confiance que lui témoigne les français à faciliter l’accès aux médicaments. Sentiment confirmé par 50% des interviewés, soit une hausse de 4 points depuis la précédente enquête.

Quelques sujets d’amélioration identifiés

Toutefois, il reste encore quelques sujets sur lesquels l’industrie doit encore progresser pour améliorer la perception du public.

Ainsi, la lutte contre la pénurie des médicaments, et l’engagement dans l’intérêt général, sont des thématiques pour lesquelles les répondants attendent la mobilisation des entreprises du médicament.

Les critiques, minoritaires, résident sur :

  • les profits dégagés ;
  • le manque de transparence (malgré la campagne de communication « rien à cacher » du LEEM) ;
  • le retard voire l’absence de la France parmi les pays concepteurs de vaccin contre la COVID ;
  • le manque d’indépendance sanitaire du pays (les élus sont d’ailleurs les plus critiques sur ce dernier sujet).

La souveraineté sanitaire mise en défaut

Enfin, une des inquiétudes majeures partagée par les répondants réside dans la souveraineté sanitaire de la France.

80% des répondants s’inquiètent de la dépendance de la France vis à vis de pays tiers ; dépendance largement constatée durant la crise sanitaire.

les français inquiets pour plus de 80% dans le manque de souveraineté sanitaire de la France

La Stratégie Innovation Santé 2030, initiée par le Président Emmanuel Macron, permettra-t-elle de mettre en oeuvre les mesures permettant de sortir de cette dépendance d’ici à peine 10 ans ?

Le point de vue de Brice Teinturier, DG Ipsos

Partager